PROTESTANTS

Les protestants des 13e et 5e arrondissements de Paris. Temple de Port-Royal & La Maison Fraternelle


AU COEUR DE LA BONNE NOUVELLE

AU COEUR DE LA BONNE NOUVELLE

LECTURE Luc 1.46-54  [traduction NBS, sans ponctuation pour s'approprier le texte pour la lecture à haute voix] 

 

et marie dit je magnifie le seigneur je suis transportée d’allégresse en dieu mon sauveur parce qu’il a porté les regards sur l’abaissement de son esclave désormais en effet chaque génération me dira heureuse parce que le puissant a fait pour moi de grandes choses son nom est sacré et sa compassion s’étend de génération en génération sur ceux qui le craignent il a déployé le pouvoir de son bras il a dispersé ceux qui avaient des pensées orgueilleuses il a fait descendre les puissants de leurs trône élevé les humbles rassasié de biens les affamés renvoyé les riches les mains vides il a secouru israël son serviteur et il s’est souvenu de sa compassion

 

 

PREDICATION

Depuis toujours, il y a des gens qui parlent et d'autres qui entendent ou pas.

Certains parlent et au moment où il parlent ils sont très écoutés, très entourés - leur paroles circulent, et créent des espèces de communautés.

Parfois ces mêmes gens meurent et puis, malgré l'acharnement de quelques disciples ou fondés de pouvoir sur leur mémoire et leur oeuvre, plus personne ne les écoute ne les entend. Il se transforment, au mieux en archive. Parfois quelqu'un les rédécouvre et fait une thèse.

 

Certains parlent, parlent haut, fort, mais ils parlent comme s'ils étaient derrière une glace sans tain et insonorisée. De l'autre côté les gens vaquent, vont et viennent mais rien. Tout le monde a ignoré leur existence.

Certains parlent, parlent comme s'ils étaient derrière une glace sans tain, et personne ne les entend ni ne les voient, mais parfois le miroir se brise, ce sont les prophètes, leurs paroles peuvent après leur mort ou après leur existence littéraire se transformer en archive, mais elle peut ne jamais perdre son actualité, ou la retrouver au gré des courbes de l'Histoire. Et peut-être aujourd'hui sommes nous dans une de ces courbes où nous pouvons entendre les prophètes.

 

Nous,  cultuels, religieux, croyants, étudiants, nous faisons parler les morts. Certes d'une façon distanciée, mais c'est ce que nous faisons, Amos aujourd'hui a parlé, et tout à l'heure Rilke va parler, grâce à une prière pour le Christ, prière qui sera dite au moment justement de la Cène, au moment de l'approche de ce que Rilke pouvait concevoir comme son épanouissement.

Mais nous, nous avons de la distance, nous ne prétendons pas que les morts parlent directement, comme si nous n'étions que des tuyaux, ou des chamanes, nous saisissons leur paroles, mais au travers de notre filtre, elles deviennent des paroles de vivants, puisque nous sommes des vivants. C'est notre chair de vivants qui permet à tous ces morts de parler encore.

 

Parmi tous ceux et celles qui ont parlé, ou que la tradition a fait parler, il y a Anne et son Psaume, et il y a donc Marie, dont le psaume n'a jamais été transformé en archive, mais qui n'a pas non plus été véritablement entendu.

 

 

Marie c'est plus qu'un personnage même pour nous protestants farouches c'est une personne qui a porté l'espoir de nombreuses générations non seulement parce qu'elle a porté en elle celui qui est devenu notre Christ mais parce qu'elle a rappelé dans ce psaume que vous avez entendu de quel espoir il s'agissait

qu'il s'agissait de l'espoir qui parcourt toute la bible comme si cette bible avait été écrite et composé par des gens qui avaient conscience que quelque chose déjà ne tournait pas rond sur la terre des hommes depuis le début, comme s'il y avait quelque chose de faussé. "le péché est il originel", je n'en sais rien, sauf que oui probablement.

 

Comme s'il fallait dire et répéter sans cesse par la voix des prophètes par les paroles de la Torah par des signes- parce que parfois cette glace ce miroir est transparent mais il ne laisse pas passer le son ou alors nous n'avons accés aux fréquences particulières qui sont émises, alors il nous faut des miracles, des coincidences, de l'événement.

 

...dire et répéter que Dieu - il faut se pencher pour le voir, c'est pourquoi il faudrait se pencher davantage sur ce "magnificat" , pour le voir ce Dieu pour le sentir parce qu'il n'est tout simplement pas- ou pas resté - dans les mêmes hauteurs que ceux qui s'y croient déjà dans les hauteurs dans les palais
qu'il il faut se pencher pour le voir porter ses regards sur celle par exemple qui s'appelle elle même une esclave qui vit dans l'abaissement

Qu'est ce que viendrait faire Dieu - dont le nom est sacré - dans cet abaissement alors que le reflexe naturel est de le chercher dans les hauteurs

Il est en bas et lui insuffle à cette Marie un psaume dans la pure tradition prophétique biblique alors marie esclave abaissée parle d'une voix haute qui a traversé les miroirs, traversé les siècles et elle dit de ce Dieu là - dont le nom est sacré - qu'il disperse les orgueilleux, qui'il fait descendre les puissants de leur trônes qu'il élève les humbles, qu'il renvoie les riches, et surtout qu'il se souvient

qu'il se souvient de nous qui sommes là dans le bas

au bas de l'échelle

Nous ne sommes peut-être pas au bas de toutes les échelles, mais

il y a tellement d'échelles

nous sommes sans doute dans le bas d'une des ces échelles, à moins que intoxiqués par la rareté de l'oxygène dans les hauteurs fictives, nous flottions,

 Nous pourrions être

au bas de l'échelle des capacités

au bas de l'échelle des critères pour être admis, autorisés...

Au bas des échelles

de la productivité

de la brillance

de la beauté

de la fertilité

de la santé

de la sécurité affective

il se souvient de nous ce Dieu - son nom est sacré-  qui est la mémoire du monde et aussi de nous qui attendions réellement concrétement son secours , sa venue.

 

et qu'il se souvienne

 

il se souvient de nous au travers de la voix devenue extraordinairement puissante de la petite marie capable elle aussi de disperser, de mettre en bas ceux qui étaient en haut et n'avaient pas encore perçu combien instable était leur équilibre, d'élever ceux qui avait renoncé - travailleurs dans les soutes- capable, cette voix qui la traverse et qui la relève cette Marie surlaquelle est tombée cette grâce et pas que pour elle - capable ce Dieu de rassasier les affamés de renvoyer les riches à leurs incertitudes [énergie]

 

c'est incroyable qu'au milieu de tous ce flot de douceurs qui envahit l'espace mental pendant le temps de noel un psaume de cette envergure soit au centre - mais sans vraiment y être- il faudrait qu'on l'entende - et chaque fois que vous verrez la petite marie accueillir son enfant et puis ses invités dans sa crèche n'oubliez pas que cette marie là a porté pour toutes les générations le psaume le plus puissant de la Bible

Et pour conclure ce petit message si vous vous demandez si réellement ce Dieu - dont le nom est sacré - s'est réellement souvenu de vous-même vous n'avez qu'à réeentendre relire méditer de nouveau ce psaume de Marie et le faire vôtre et vous aurez sans nul doute cette sensation-  cette certitude de l'esclave qui ne va décidement pas le rester- d'être dans le souvenir de Dieu- son nom est sacré.



VEILLEE ET CULTE DE NOEL ! 24 & 25 DECEMBRE




SUR LA TERRE COMME AU CIEL / EVENEMENT MENSUEL A PARTIR DU 17 JANVIER A LA MAISON FRATERNELLE