Menu


Les protestants des 13e et 5e arrondissements de Paris. Temple de Port Royal & Maison Fraternelle

CENT CINQUANTE TROIS ? Mais encore ?

Culte et prédication du 1er mai 2022



Texte + pdf à télécharger + audio de la prédication

Rembrandt (détail)
Rembrandt (détail)
predication_1_mai___01_05_2022_15_50.mp3 prédication 1 mai - 01:05:2022 15.50.mp3  (35.06 Mo)

predication_1er_mai_2022.pdf Prédication 1er mai 2022.pdf  (613.85 Ko)

PRÉDICATION DU 1ER MAI 2022

Par Robert Philipoussi

Nb : quelques correctifs ont été apposés par écrit ici, à cause de petites erreurs d'improvisation à l'oral :)

Alors, aujourd'hui, je vais commencer par ce que je n'aime pas faire avec les Écritures. Qu'est ce que je n'aime pas faire avec les Écritures ? Hé bien c'est compter !

Je suis incompétent dans cette "science" qu'on appelle "la gématrie" qui désigne un procédé fréquent dans la Bible et chez les Pères de l'Église, qui consiste à relier un nombre à un mot dont on additionne les valeurs numériques et symboliques de chaque lettre. Je ne sais pas si je n'aime pas parce ça que je suis incompétent, ou l'inverse.

Aujourd'hui, qu'avons-nous ? Nous avons un nombre de poissons : 153. Jean aurait pu écrire : beaucoup, énormément de poissons et en rester là , mais était il obligatoire qu'il précise: cent-cinquante-trois.

Dieu sait si ce nombre a obsédé les commentateurs depuis l'antiquité. Alors, nous allons examiner quelques hypothèses et ensuite, nous retournerons à ce récit, un récit assez amusant vous allez voir, puisque c'est un fait narratif qu'après la résurrection du Christ, tout devient beaucoup moins dramatique. Et c'est normal. Et je pense donc que les prédications dans ce bref temps liturgique doivent adopter cette humeur. Une moins dramatique humeur.

Alors allons-y... Pourquoi 153 poissons ?

Balayons rapidement la première hypothèse, pragmatique et qui a ma faveur : pourquoi ? Parce que les pécheurs en équipe comptent les poissons, pour faire le partage, et que ce jour-là , il y en avait 153. Pourquoi le dire ? Pour envoyer un signe de précision et de véracité. C'est un peu comme si vous racontiez à un ami un moment de votre journée, vous êtes allé dans un bar prendre un café, et là il y avait des jumeaux attablés. Un peu étonnant certes, mais votre ami ne va pas vous dire " pourquoi des jumeaux attablés"? Bah non, il étaient là, c'est tout. Pas de pourquoi. Juste je te raconte. Les gens parfois ont du mal à voir les évangiles comme des compte rendus de faits, et je les comprends, alors que ces évangiles prétendent, et parfois explicitement comme Luc, relater des faits. Parfois, il y a peut être à un endroit quelque chose qui n'est pas symbolique, pas métaphorique. Juste un fait.

Suite de cette hypothèse pour dériver vers quelque chose d'un peu moins factuel: 153 ce n'est qu'un nombre mais c'est beaucoup, et malgré ce nombre le filet ne craque pas, dit le texte, appel à référence pour les lecteurs: comme il avait tendance à le faire dans autre texte de pêche spectaculaire dans l'évangile de Luc.

Et il y a une hypothèse sous jacente qui serait de suggérer la malignité de l'auteur qui flanque un nombre en plein milieu d'une histoire pour attirer l'attention en espérant ensuite que les lecteurs finissent par s’intéresser au reste. Mais c'est raté. Beaucoup de gens se sont quasi exclusivement intéressés dans ce texte à ce nombre. Et moi-même, je semble plonger à pieds joints dans ce piège. Et je le fais, pour que personne à la sortie du culte, qui aurait bien écouter l'évangile qui a été lu par Jean-Marie, que personne ne me dise, si je n'avais pas parlé de ça : c'est intéressant ce que vous avez dit mais "pourquoi n'avez vous pas évoqué le chiffre 153 ?". Alors pour éviter de me retrouver dans cet univers parallèle où cette personne me posera cette question, je continue.

Au IVe siècle Jérôme, saint Jérôme a prétendu savoir que les zoologistes grecs de l'époque connaissaient 153 variétés de poissons au total. Ce nombre, selon Jérôme, signifierait dans ce cas l'universalité de l'Église, toutes les nations de la Terre se retrouvent dans les filets de de Pierre, celui qui a été considéré comme la tête de l'Église.

 

Si cette métaphore est vraie, elle devrait l'être encore aujourd'hui, et le filet aujourd'hui devrait donc contenir, toujours sans craquer plus de 30 000 poissons, mais alors là Pierre serait aujourd'hui le commandant d'un navire de pêche industrielle mais cela signifierait que cette église a non seulement grandi, ce qui est vrai, mais qu'elle s'est beaucoup diversifiée.. Ce qui n'est pas faux non plus, mais un peu vain quand même, Jérôme. Un étudiant en théologie d'aujourd'hui qui emploierait de tels arguments redoubleraient sans doute sa première année, et personne ne l'aurait appeler qualifier de saint. Heureusement Jérôme a eu d'autres vertus, dont celles qui ont fini par le faire considérer comme le saint patron des traducteurs.

 

Toujours au 4e siècle, Augustin, saint Augustin, découvre dans son commentaire de Jean que 153 est la somme de tous les nombres compris entre 1 et 17 ( ce qu'on appelle un nombre triangulaire, c'est-à-dire un grand triangle composés de pleins de petits triangles dont la somme des points est de 153). Je vous passe les détails, et pour dire cette phrase " je vous passe les détails", j'ai du avant passer 3 heures pour aboutir au fait que c'était trop complexe à expliquer en prédication... mais Augustin note que 17, c'est 10 et 7 puis il extrapole: le 10 , symbolise l'ancienne alliance: 10 paroles de Genèse 1, les 10 plaies d’Égypte, les 10 témoins choisis par Boaz , 7 symbolise, toujous d'après Augustin, la nouvelle alliance , comme les 7 paroles de Jésus à la croix, les 7 signes dans l’Évangile de Jean, les 7 pains et corbeilles lors de la multiplication, les 7 diacres d’Actes 6. Selon Augustin, par ces deux chiffres les juifs et les païens sont réunis en un seul corps représenté par le nombre 153.

J'ai noté par ailleurs sur un site mathématique conçu sans doute par des nerds fanatiques que 153 n'était pas exactement un nombre triangulaire...bon, mais qu'il est bien en revanche un nombre dit narcissique, cela m'a amusé. Un nombre narcissique est la somme de chaque chiffre de ce nombre puissance de la valeur du nombre de chiffres de ce nombre: en français : 1 puissance 3 +5puissance 3 + 3 puissance 3 égale: 153. Beaucoup en effet de narcissisme dans toutes ces spéculations. Et plus bibliquement, beaucoup de commentateurs mettent en lien notre texte du jour avec ce passage d'Ézéchiel que je vous lis : Ézéchiel 47.9–10

Tout être vivant qui se meut vivra partout où le torrent coulera, et il y aura une grande quantité de poissons; car là où cette eau arrivera, les eaux deviendront saines, et tout vivra partout où parviendra le torrent. 10Des pêcheurs se tiendront sur ses bords; depuis En-Guédi jusqu’à En-Églaïm, on étendra les filets; il y aura des poissons de diverses espèces, comme les poissons de la grande mer, et ils seront très nombreux

Outre le fait qu'on peut s'amuser à faire la gématrie de En Guédi - je passe les détails - une cité qui est localisable, 'il est probable que En eglaïm se trouve en dehors de la Judée, on aurait donc aussi ici une référence à l'universalité, des juifs vers les païens.

Toute la terre habitée. Voilà la prophétie de l'acte de pêche de la fin de l'évangile de Jean.

Et pour finir sur ce thème, quelque chose qui m'a amusé, dans ce qu'on appelle le langage urbain, utilisé dans les messageries, SMS ou autres : 153 signifie en anglais I adore you , en vertu du nombre respectif de lettres dans chacun de ces mots. En français cela donnerait 115. Qui est aussi le numéro que connait bien le diaconat. Le numéro d'urgence sociale. Il y a peut-être un lien mais que, je vous rassure, je ne vais pas explorer.

 

Revenons à ce récit, qui recèle encore plein d'astuces, mais comme j'ai déjà beaucoup mordu sur le temps qui m'est rituellement imparti , je n'en évoque que quelques unes...

Quand par exemple Jésus qui apparait dit " Mes enfants, avez-vous quelque chose à manger ?"

Déjà, cette façon de leur parler est très "post résurrectionnelle". Mes enfants! On dirait que toute la tension est tombée, que la mort ayant été vaincue, il n'y a plus rien de dramatique. Le narratif n'emploie plus du tout la méthode de la tension. Alors, les enfants, tout se passe bien ?

 

Et ce "avez vous quelque chose à manger?" Jésus n'aurait jamais dit ça. Avant.

Et eux , qui ne le reconnaissent donc pas, et qui n'avaient rien péché toute la nuit répondent " non".

Alors Jésus leur dit d'essayer encore. Pierre alors s'aperçoit (1) qu'il s'agit bien de Jésus, et nous découvrons qu'il était nu, et qu'étrangement, il se rhabille pour se jeter à l'eau.

Ce comportement aberrant étonne, comme étonne aussi cette nudité préalable, la même nudité que celle d'un jeune homme dans Marc, pendant la Passion , un jeune homme qu'on identifie comme un disciple de Jésus, qu'on tente d'arrêter, mais qui réussit à s'échapper en délaissant sa tunique pour s'enfuir tout nu. Comme si ces deux disciples se retrouvaient "nus" après la Passion, après que tous leurs espoirs avaient été crucifiés.

Ici c'est Pierre avant qu'il reconnaisse Jésus, et nous trouvons aussi une évocation de la nouvelle naissance, où comme dans la naissance biologique, on arrive nu. Et puis après, on revêt des vêtements par définition nouveaux.

 

Mais le plus drôle ici c'est vraiment quand les disciples reviennent de leur pêche, cette fois pas bredouilles, et qu'ils voient Jésus prendre son petit déjeuner, car ce sont les premières lueurs de l'aube. Jésus en effet s'est installé un petit déjeuner composé de pain et de poisson qu'il fait griller sur un feu de braise.

 

Sous entendu, je vous avais demandé si vous aviez à manger, mais je ne vous avais pas dit que moi, j'avais de quoi manger.

Donc, en fait, si nous comprenons bien, il y avait plus que 153 poissons...et ce n'était donc pas la peine de faire depuis l'antiquité des spéculations sur ce nombre car ce nombre n'est pas la totalité de la prophétie, il fallait lire la suite du texte ! Il y a déjà plus, il y a déjà "autre", il y a déjà un "autre" que la défaite , un "autre" que de bosser toute la nuit et de rentrer bredouille, il y a déjà un "autre" que la mission, un "autre" que le retour de la mission, même accomplie ! Un "autre" que tout ce travail ! Il y a déjà ce rivage où Jésus nous attend pour un petit déjeuner, bien mérité. Il y a ce temps de repos.

C'est presque la fin de l'évangile, et cela en est en tous les cas le dernier événement narratif marquant.

Et c'est très rassurant, et très beau que tout ça se termine par un petit déjeuner de pain braisé et de poisson grillé, sur un rivage, après cette longue nuit. AMEN


(1) Pierre était-il avec les disciples lors des autres apparitions de Jésus, où Thomas, qui arrive après, est mis en valeur ? En tous les cas, il n' y est pas explicitement mentionné, ce qui met en valeur le comportement  de Pierre dans ce récit-là



Ensemble du culte (sauf prédication) + PDF des chants à télécharger

CENT CINQUANTE TROIS ? Mais encore ?

PIANO

 

 

SALUTATION [ASSIS]

 

Lève-toi, brille : ta lumière arrive, la gloire du SEIGNEUR se lève sur toi. Certes, les ténèbres couvrent la terre et une obscurité épaisse recouvre les peuples ; mais sur toi le SEIGNEUR se lève, sur toi sa gloire apparaît.

 

[DEBOUT]

 

Notre espérance est en Dieu

nous ouvrons nos oreilles à sa parole, 

nos cœurs s’émeuvent de sa présence,

nos yeux s’ouvrent sur la beauté du chemin qu’il éclaire devant nous,

et nos bouches chantent la joie qu’il y a d’être ses enfants,

recevant de lui la grâce, la miséricorde et la paix.

 

LOUANGE [DEBOUT]

 

Merci au Seigneur pour cette semaine écoulée, pour tout ce qu'elle nous a appris, pour tout ce qu'elle nous a pris et qui nous encombrait. Une semaine en ta présence. Merci de donner cette nouvelle semaine pour apprendre et comprendre mieux ce qu'être ton disciple veut dire. Puissions nous dans cette semaine qui vient accomplir notre ouvrage pour de nouveau t'adorer librement.

 

Psaume 66, strophes 1, 2, 4 "Vous tous les peuples de la terre" page 78

 

 

PRIÈRE DE CONVERSION (ST AUGUSTIN) EN COMMUN [ASSIS]

 

De toutes mes forces, celles que tu m’as données, Je t’ai cherché, Désirant voir ce que j’ai cru. Et j’ai lutté et j’ai souffert.

Mon Dieu, Mon Seigneur, Mon unique espoir, Accorde – moi de n’être jamais las de te chercher, Qu’avec passion sans cesse je cherche ton visage.

Toi qui m’as donné de Te trouver, Donne – moi le courage de Te chercher Et d’espérer Te trouver toujours davantage.

Devant Toi ma solidité : garde – la. Devant Toi ma fragilité : guéris-la. Devant Toi tout ce que je sais, tout ce que j’ignore.

Par là où tu m’as ouvert, j’entre : accueille-moi. De là où tu m’as fermé, j’appelle : ouvre-moi.

Accorde-moi de ne pas t’oublier, Accorde moi de te comprendre. Mon Dieu. Mon Seigneur. Accorde-moi de t’aimer.

 

 

Psaume 111, strophes 1, "De tout mon coeur je louerai Dieu" page 128 [ASSIS]

 

ANNONCE DU PARDON [ASSIS]

 

A celui qui a soif, dit Dieu,

je donnerai de l’eau de la source de vie et je la donnerai gratuitement”.

Dans notre monde où tout s’achète et tout se vend, où l’homme s’étonne et suspecte

lorsqu’il reçoit gratuitement,

j’annonce aujourd’hui l’Evangile de Jésus-Christ, qui nous délivre de nos servitudes,

de nos fatalités, de nos craintes

et nous appelle à une vie nouvelle.

Cette parole est accomplie pour tout ceux qui l'entendent

 

Que Dieu nous mette au coeur l’assurance de son pardon et qu’Il nous donne de marcher vers son Royaume.

 

 

Psaume 111, strophes 2, page 128 [DEBOUT]

 

VOLONTÉ DE DIEU [DEBOUT]

 

EXTRAIT DU DÉCALOGUE

 

SOUVIENS-TOI DU SABBAT, POUR EN FAIRE UN JOUR SACRÉ.

PENDANT SIX JOURS

 

TU TRAVAILLERAS (SILENCE)

 

ET TU FERAS TOUT TON OUVRAGE (SILENCE).

 

MAIS LE SEPTIÈME JOUR, C'EST UN SABBAT POUR LE SEIGNEUR, TON DIEU

 

TU NE FERAS AUCUN TRAVAIL,

NI TOI,

NI TON FILS,

NI TA FILLE,

NI TON SERVITEUR,

NI TA SERVANTE, NI TES BÊTES,

NI LES IMMIGRÉS QUI SONT DANS TES VILLES.

CAR EN SIX JOURS LE SEIGNEUR A FAIT LE CIEL, LA TERRE, LA MER ET TOUT CE QUI S'Y TROUVE, ET LE SEPTIÈME JOUR, IL S'EST REPOSÉ

 

 

Psaume 111, strophes 3 " page 128

 

ILLUMINATION [ASSIS]

 

Nous prions  :

Seigneur, nous voici devant toi pour entendre la parole que tu veux nous dire aujourd'hui. Permet que dans les paroles humaines que nous allons entendre, nous puissions chacun entendre dans notre cœur la parole que tu veux nous adresser aujourd'hui pour nous. Viens toi-même nous donner ton Esprit afin que de ces paroles puisse découler la nourriture spirituelle dont nous avons besoin pour avancer sur notre route

 

LECTURE [ASSIS]

JEAN 21

1 Après cela, Jésus se manifesta encore aux disciples, à la mer de Tibériade. Voici comment il se manifesta.

2 Simon Pierre, Thomas, celui qu’on appelle le Jumeau, Nathanaël, de Cana de Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres de ses disciples étaient ensemble. 3Simon Pierre leur dit : Je vais pêcher. Ils lui dirent : Nous venons avec toi, nous aussi. Ils sortirent et montèrent dans le bateau ; cette nuit-là, ils ne prirent rien.

4 Le matin venu, Jésus se tint debout sur le rivage ; mais les disciples ne savaient pas que c’était Jésus. 5Jésus leur dit : Mes enfants, avez-vous quelque chose à manger ? Ils lui répondirent : Non. 6Il leur dit : Jetez le filet à droite du bateau, et vous trouverez. Ils le jetèrent donc ; et ils n’étaient plus capables de le retirer, tant il y avait de poissons. 7Alors le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : C’est le Seigneur ! Quand Simon Pierre eut entendu que c’était le Seigneur, il attacha son vêtement à la ceinture – car il était nu – et il se jeta à la mer. 8Les autres disciples vinrent avec la barque, en traînant le filet plein de poissons, car ils n’étaient pas loin de la terre, à deux cents coudées environ.

9 Lorsqu’ils furent descendus à terre, ils voient là un feu de braises, du poisson posé dessus, et du pain. 10Jésus leur dit : Apportez quelques-uns des poissons que vous

venez de prendre. 11Simon Pierre monta dans le bateau et tira à terre le filet, plein de cent cinquante-trois gros poissons ; et quoiqu’il y en eût tant, le filet ne se déchira pas. 12 Jésus leur dit : Venez déjeuner. Aucun des disciples n’osait lui demander : Qui es-tu, toi ? Car ils savaient que c’était le Seigneur. 13Jésus vient, prend le pain et le leur donne, ainsi que le poisson. 14C’était déjà la troisième fois que Jésus se manifestait à ses disciples depuis qu’il s’était réveillé d’entre les morts.

 

PIANO PLUS BREF

PRÉDICATION (voir paragraphe précédent)

PIANO

 

 

 

CONFESSION DE FOI EN COMMUN [DEBOUT]

Je crois en Dieu, notre Père,

créateur du ciel et de la terre.

Créateur des choses visibles et invisibles.

L'Éternel règne, il est esprit, il est amour.

Je crois en Jésus-Christ son fils bien-aimé, notre Seigneur,

Il est venu nous apporter la lumière et le salut,

il est le chemin, la vérité et la vie,

[Et à ceci tous reconnaîtrons que nous sommes ses disciples

si nous avons de l'amour les uns pour les autres.]

Je crois en l'Esprit Saint,

qui est Dieu agissant dans son peuple et dans nos cœurs,

nous offrant par grâce le don de devenir enfant de Dieu.

Je crois au Royaume de Dieu, à l'amour plus fort que la mort,

et à la vie éternelle. Amen.

 

 

[ PEU CONNU] 34-32 , strophes 1, 2, 3,4 "Chantons le jour de la victoire" page 470

 

 

PARTAGE DE NOUVELLES [ASSIS]

À noter: le dimanche 8 mai, le culte se tiendra à la Maison Fraternelle, 37 rue Tournefort

Concert des Musicales de Port Royal 18H récital orgue lectures

Trois assemblées générales nous attendent prochainement au Temple de Port-Royal Le dimanche 22 mai: les AG ordinaires du Diafrat et de l'Église

Le dimanche 19 juin, notre assemblée thématique : "La Cène"

et le mercredi 25 mai 20H30 au Temple : Concert du Choeur du Temple de Port-Royal

 

 

 

OFFRANDE ET PIANO [ASSIS]

 

PRIÈRE D'INTERCESSION [ASSIS]

 

(texte proposé et écrit par Michel Hessel, à venir)

 

EXHORTATION [ASSIS]

 

Quand Jésus s'adresse à des disciples il dit :

Vous êtes la lumière du monde...  Que votre lumière brille devant les hommes.”

Que notre lumière brille ainsi 

par la parole et par les actes

 

 

Dans Philippiens 1.9, nous trouvons ce souhait à faire nôtre

 

que votre amour abonde de plus en plus en connaissance et en vraie sensibilité

 

 

Recevons la BÉNÉDICTION de Dieu [DEBOUT]

 

Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, l'amour de Dieu le Père et la communion du Saint-Esprit soient avec vous  et avec ceux que vous aimez, 

dès maintenant et pour l’Éternité. Amen.

 

 

PIANO

ps_066.pdf Ps 066.pdf  (72.26 Ko)
34_32.pdf 34-32.pdf  (45.41 Ko)
ps_111.pdf Ps 111.pdf  (63.49 Ko)
.


Nouveau commentaire :