Menu

Les protestants des 13e et 5e arrondissements de Paris. Temple de Port Royal & Maison Fraternelle


CULTE DU 13 DÉCEMBRE 2020

"N'éteignez pas l'esprit"



MUSIQUE D'ENTRÉE

Leonardo da Vinci La Tête de Leda
Leonardo da Vinci La Tête de Leda

 
sw_1.mp3 Piano, par Sandra Westphal...  (8.79 Mo)


SALUTATION LOUANGE

salutation_louange.mp3 salutation louange.mp3  (890.63 Ko)

Bienvenus dans cette célébration commune où chacun apporte le don de sa présence et de ses espoirs

 

Des pensées, des sentiments et des prières s’élèvent vers Dieu. Des louanges aussi. Merci au Dieu d’amour d’avoir commencé à révéler la lumière à son Peuple.


CHANT DU PSAUME 62

ps_62.mp3 PS 62.mp3  (6.82 Mo)

Partition du Ps 62 (CLIQUER POUR AGRANDIR)
Partition du Ps 62 (CLIQUER POUR AGRANDIR)

PRIÈRE DE CONVERSION

En devenant humble, nous nous penchons vers Dieu.

Celui qui nous connaît, connaît aussi nos espoirs et nos faiblesses.


Nous croyons notre vie précieuse et nous nous engageons à nous respecter en respectant les autres.


ANNONCE DU PARDON

11_annoncepardon.mp3 Annonce du Pardon  (224.85 Ko)

« J’ai effacé tes transgressions comme une nuit épaisse et tes péchés comme un nuage, dit l’Éternel. Reviens à moi, car je t’ai racheté. »


Claude Monet Le Bassin aux Nymphéas
Claude Monet Le Bassin aux Nymphéas

MUSIQUE

sw27.mp3 Piano  (4.37 Mo)

Par Sandra Westphal, enregistré au Temple ce jour
 

PRIÈRE D'ILLUMINATION

prière_d__illumination_1.mp3 Prière d'illumination.mp3  (1.05 Mo)

Seigneur, tu es celui qui, en Jésus-Christ, a voulu être l’un d’entre nous, tu es celui qui incline son oreille vers nous et qui écoute intensément les voix qui montent de la terre. Tu es celui qui demande à être écouté car, inlassablement, tu parles aux hommes et aux femmes, par eux et au travers des événements de leur histoire.

Seigneur, éveille nos oreilles pour que nous t’écoutions comme écoutent des disciples, et que nous écoutions nos semblables comme écoutent des frères et des sœurs.



Henri Matisse, La fenêtre
Henri Matisse, La fenêtre

LECTURES

texte_7_1_.mp3 Esaïe 61  (588.75 Ko)

texte_9.mp3 Jean 1  (2.66 Mo)

texte_8.mp3 1 thess (extrait voir écrit)  (743.44 Ko)

ÉSAÏE 61

1 Le souffle du Seigneur Dieu est sur moi,

car le Seigneur m’a conféré l’onction.

Il m’a envoyé porter une bonne nouvelle aux pauvres,

panser ceux qui ont le cœur brisé,

proclamer aux captifs leur libération

et aux prisonniers leur élargissement

 

JEAN 1, 6-9 ET 19

Survint un homme, envoyé de Dieu, du nom de Jean. Il vint comme témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous croient par lui. Ce n’est pas lui qui était la lumière ; il venait rendre témoignage à la lumière.

La Parole était la vraie lumière, celle qui éclaire tout humain ; elle venait dans le monde.

Voici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : Toi, qui es-tu ? Il le reconnut, il ne le nia pas, il reconnut : Moi, je ne suis pas le Christ.

 

 

Première aux Thessaloniciens 5

14 Nous vous y encourageons, frères :

Avertissez les indisciplinés, réconfortez ceux qui sont abattus, soutenez les faibles, soyez patients envers tous. 15Prenez garde que personne ne rende le mal pour le mal ;mais poursuivez toujours le bien, les uns envers les autres comme envers tous.16 Réjouissez-vous toujours,

17 priez continuellement,

18 rendez grâce en toute circonstance : telle est, à votre égard, la volonté de Dieu en Jésus-Christ.

19 N’éteignez pas l’Esprit,

20 ne méprisez pas les messages de prophètes,

21 examinez tout, retenez ce qui est bien ;

22 abstenez-vous du mal sous toutes ses formes


 


PRÉDICATION, par Robert Philipoussi

predi_13_12_2020.mp3 "N'éteignez pas l'esprit"  (29.75 Mo)

Comme me l'a confié quelqu'un cette semaine, on dirait bien que c'est à nous que Paul s'adresse, à nous dans la période particulière que nous traversons, quand il nous encourage en finale de sa lettre, à " avertir les indisciplinés - et il y en a eu  ... Mais à aussi réconforter ceux qui sont abattus, à soutenir les faibles, et "à faire preuve de patience".

 

 

En revanche, quand il nous invite à nous réjouir sans cesse, là, il est possible que nous renâclions. D'ailleurs comment serait-ce possible ? Comment se forcer à se réjouir ? Et la question serait " de quoi ?". Se réjouir "de quoi" ?

 

 

Certes, on peut envisager qu'il y ait parfois des occasions de se réjouir, mais cela ne permet pas en aucun cas de se réjouir sans cesse. Sans doute que la question n'est pas dans le "quoi" devoir se réjouir. L'encouragement suivant : "de prier continuellement" corrobore que la proposition ici ne serait pas de trouver des occasions multiples de se réjouir mais de trouver cette joie continue dans la réalité de la présence de Dieu avec nous, et cette attitude-là constitue une prière permanente.

 

La joie toujours, et la prière continuelle, sans qu'il soit besoin pour la première d'occasion particulière ni pour l'autre de rituel ou de moment particulier. Ce qui veut simplement dire : Dieu ne lasse pas d'exister avec nous, et la seule façon de ne pas se réjouir de façon permanente serait d'évacuer ce principe de base.

 

 

 

Cet encouragement- hautement provocateur - n'invite pas à adopter je ne sais quelle vie monastique ou d'ascèse, de révulser ses yeux ou de mimer je ne sais quelle extase, c'est simplement une aide au croyant pour qu'il assume ce qu'il est, au-delà même de ses hauts, de ses bas, de ses "moyens" (- comment ça va ? - Moyen...), de ses peurs ou de ses découragements. Il n'y a rien à refouler. Si ce qu'on appelle l'actualité - je précise que je ne crois pas à l'actualité dans le sens commun, celle-ci n'est que narrative : des histoires, pas forcément des mensonges mais des histoires, avec des personnages, des actions, des drames, bref de l'écriture... si cette actualité que je suis obligé de confondre avec le réel est parfois dérangeante, effrayante ou ridicule, j'ai tout à fait le droit d'être dérangé, effrayé ou effaré, mais à condition que je n'oublie pas le principe de base : je suis croyant, Dieu est cette réjouissance continuelle, et mon lien avec lui est ma prière continuelle.

 

Paul enfonce le clou en disant : "rendez grâce en toute circonstance". Toujours la même logique, mais qu'il s'agirait de comprendre et de faire comprendre tant nos humeurs, nos chagrins, nos peines, nos douleurs ont tendance à nous faire croire qu'elles ont la vertu de changer la nature profonde du monde, comme si nous étions le monde, et que nous aurions le super pouvoir de le rendre triste quand nous sommes tristes, ou merveilleux quand nous sommes contents. Non, à l'instar de Dieu lui-même, qui ne change pas, la nature profonde du monde ne change pas non plus. Paul nous invite donc à dépasser cette illusion hélas constitutive de la nature humaine, et de présumer que, si on est croyant, et même si on ne rigole pas tous les jours voire jamais, on se réjouit quand même sans cesse et on prie continuellement car en réalité profonde, il y a Dieu. Et c'est plus fort que nous. Plus fort que nos peines, nos effrois, nos douleurs et nos morts.

 

Et ça, frères et sœurs, cette attitude qu'encore une fois il ne faudrait pas confondre avec un abandon dans une sorte de piété mimétique, une sorte de mauvais théâtre de la joie... ça, cette attitude-là est révolutionnaire.

 

Et si cette révolution mentale spirituelle n'engendrait rien pour le monde, elle aurait eu au moins le bénéfice de nous offrir une liberté en or massif. Je rends grâce en toute circonstance, ça veut aussi dire que je suis autorisé à me moquer de beaucoup de choses...

 

 

Alors, oui les finales et les exhortations de nos épitres ne sont pas juste anecdotiques, elles peuvent être comprises comme révélant l'attitude du croyant, en face des illusions du monde, y compris celles produites par son propre ressenti. C'est manifestement une attitude de combat.

 

J'ai été cette semaine un peu gêné par un mot de notre premier ministre - cela dit, quelle rude tache, je me demande souvent pourquoi certaines personnes acceptent de tels engagements- non pas ce sur quoi beaucoup de gens ont protesté... je ne fais pas de politique en chaire... mais sur cet appel à "souffler un peu" à Noël. Comme si la vie devait être, par exemple sur une année, on va dire 363 jours d'efforts, et oui, quand même, deux jours, où on soufflerait un peu ! Mais non ! L'existence, ce n'est pas ça. Pourquoi les politiques n'ont-ils jamais aucune réflexion philosophique, voire spirituelle ? Moi je veux "souffler" tous les jours de ma vie, dans l'admiration d'une mélodie, dans la contemplation fractale d'un chou romanesco, dans le fait de regarder un ciel, un beau visage, ou avoir un bébé dans ses bras (j'avoue, je vais bientôt recevoir ma "belle" petite fille qui va venir bientôt du Canada pour voir sa grand-mère et son beau grand-père, et j'ai hâte). Non, mon existence ne consiste pas à attendre qu'on m'autorise à "souffler". C'est pour ça que j'ai besoin de discussions non polémiques et qui peut-être ne disent pas grand-chose mais qui me donnent envie d'être en vie, j'ai besoin aussi qu'on tente de me raconter de multiple manières ce qui est indicible et c'est pour ça que j'ai de l'art,  un besoin vital. Tous les jours de ma vie. Non, je ne vais pas souffler à Noël. Particulièrement. Merci, mais non.

 

 

Celui qui me permet de souffler, c'est toujours le même, c'est celui qui me permettrait de me réjouir sans cesse et de prier continuellement, c'est celui qui justement me l'a donné ce "souffle".

 

Pourquoi je vous parle de ça subitement ?

 

Eh bien c'est parce que Paul, l'auteur de notre lettre du jour dit,  juste après les premières recommandations que j'ai évoquées, dit mais d'une certaine manière ordonne : "N'éteignez pas l'esprit". Ne supprimez pas le souffle ( esprit, vous le savez, c'est aussi "souffle" en grec). Ne le supprimez pas. Dans n'importe quelle circonstance. Jamais. Comment fait-on ? On ne fait rien. On réalise simplement qui nous sommes. Des croyants. Issus du souffle.

 

Éteindre le souffle dans ce cas signifierait vouloir repeindre la couleur réelle du monde avec les couleurs de nos ténèbres intimes et confinées. Celles-ci existent, mais c'est encore une fois une illusion de croire qu'elles peuvent refaire le monde, qu'elles auraient une connivence avec le réel profond.

 

Il  s'agit donc de ne jamais renoncer.

 

 

Ce qui ne veut absolument pas dire que nos tristesses, nos deuils, nos failles, nos effrois devraient être abandonnés à leur triste sort… Ils ne sont en aucun cas des illusions, ils existent et nous affligent, nous rendent faibles voire incohérents ou dangereux. Ce qui ne nous tue ne nous rend pas plus fort, mais plus faible.

 

Et c'est là que les premiers encouragements de Paul doivent être ré entendus : réconfortez ceux qui sont abattus, soutenez les faibles

 

La boucle est bouclée. L’unité profonde du monde et de cette exhortation finale de Paul n'est sensible que dans notre massive et continuelle solidarité et notre continuelle prière. La seule façon de ne pas éteindre le souffle.

 

 

AMEN



Retrouvez cette prédication sur notre chaine YouTube


MUSIQUE

sw_b.mp3 Piano  (3.65 Mo)

Par Sandra Westphal, enregistré au Temple ce jour
 

ANNONCES

Nous vous rappelons que les cultes ont lieu tous les dimanches au Temple de Port Royal, à 10 h 30, ainsi que le  vendredi 25 décembre à la même heure.
Un culte est mis en ligne les mêmes jours, au plus tard à 18 h 30.

------

Nous avons eu la tristesse d'apprendre le décès survenu mardi dernier, de Mme Geneviève Mousseaux (photo)  qui avait 94 ans.

Une première cérémonie aura lieu mercredi au Père Lachaise à 11 h 30.

 Nos pensées à sa famille et à tous ceux dans l'Église qui l'aimaient beaucoup

 

Geneviève Mousseaux, photo de 2017
Geneviève Mousseaux, photo de 2017

OFFRANDE

Dans cette crise sanitaire, notre Église a continué son service : maintenance des liens, cultes (en ligne et au Temple), organisation, secrétariat, école biblique, entraide... Cependant, nos finances ont été sévèrement impactées. Baisse des offrandes liées à la suspension pendant des mois des cultes au Temple, et aucune rentrée de frais de participation à l'occupation des salles. Nous ne sommes pas du tout certains de pouvoir honorer nos engagements régionaux, vitaux pour notre Église, et les échéances locales sont elles aussi une source d'inquiétude. C'est pourquoi, le conseil presbytéral vous lance un appel exceptionnel.

 

Vous pouvez donner en ligne en suivant ce lien.

 

Merci beaucoup !

 

En pièce jointe, vous trouverez aussi le RIB et l'IBAN du compte de la paroisse, que vous pouvez télécharger

rib_bnp_1_.pdf RIB BNP(1).pdf  (351.19 Ko)

CHANT DU CANTIQUE

all_49_052.mp3 49-52  (1.16 Mo)


 

INTERCESSION

12_intercession.mp3 Intercession  (899.44 Ko)

Je n’oublie aucun des bienfaits de Dieu. Je lui suis reconnaissant de m’avoir donné de la vie. J’espère qu’il me conduit dans cette vie. Je le remercie pour les frères et les sœurs que je suis appelé à découvrir comme tels dans le chemin de mon existence.

Seigneur, nous te présentons notre monde qui a bien besoin de ressusciter, d’être remis debout. Apprends-nous à considérer tout humain comme un frère ou sœur, apprends-nous à renoncer un peu à nous-mêmes pour partager avec d’autres la liberté que tu nous apportes. Permets-nous d’être auprès des autres des témoins de la bonne nouvelle et de l’espérance qui en jaillit. Invite-nous encore à changer ce monde que tu nous confies en combattant le sectarisme et les divisions




EXHORTATION

13___exhortation.mp3 Exhortation  (572.6 Ko)

Ne cessez pas de vous aimer les uns les autres.

Rappelez-vous que vous devez bien accueillir ceux qui viennent chez vous.

Souvenez-vous de ceux qui sont en prison comme si vous étiez en prison avec eux. Souvenez-vous de ceux qui sont maltraités comme si vous étiez maltraités comme eux.

Contentez-vous de ce que vous avez car Dieu a dit : « Je ne te laisserai jamais, je ne t’abandonnerai jamais. »


BÉNÉDICTION ( LES PAROLES ANGLAIS ET FRANÇAIS)

May all of your days shine brightly

And your nights blessed with peace

Wherever you lay down to sleep

 

And all things are made good

For those who believe

May you grow from a seed

Into a strong, fruitful tree

 

As the days unfold

Hold your breath to see

Life is a mystery

 

And joy, it is severe

When the way is rough and steep

But love will make your days complete

 

And may the work of your hands help those in need

Befriend the lonely, serve the weak

And forgive enemies

 

And if you find true love, one day marry

Bear a child from your seed

Help it to grow into a tree

 

As the days unfold

Hold your breathe to see
 

Life is a mystery

 

And joy, it is severe

When the way is rough and steep

Love will make your days complete

 

Que tous vos jours brillent de mille feux

Et vos nuits bénies par la paix

Où que vous vous couchiez pour dormir

 

Et tout est fait pour le mieux

Pour ceux qui croient

Puisse la graine vous faire pousser

En un arbre fort et fructueux

 

Au fil des jours

Retenez votre souffle pour voir

La vie est un mystère

 

Et la joie, elle est sévère

Lorsque le chemin est difficile et escarpé

Mais l'amour rendra vos journées complètes

 

Et que le travail de vos mains aide ceux qui sont dans le besoin

Aidez les solitaires, servez les faibles

Et pardonnez  aux ennemis

 

Et si vous trouvez le véritable amour, mariez-vous un jour

Portez un enfant de votre semence

Aidez-le à devenir un arbre

 

Au fil des jours

Retenez votre souffle pour voir

La vie est un mystère

 

Et la joie, elle est sévère

Lorsque le chemin est difficile et escarpé
 

L'amour achèvera vos jours



 


BÉNÉDICTION CHANSON

.


Nouveau commentaire :