Menu


Les protestants des 13e et 5e arrondissements de Paris. Temple de Port Royal & Maison Fraternelle

CULTE DU 6 JUIN 2021 "CESSER"



MUSIQUE

orgue_1___psaume_67_1_1.mp3 Orgue 1 - Psaume 67-1.mp3  (5.76 Mo)



SALUTATION LOUANGE

6_juin_2021_salutation_1.mp3 6 juin 2021 Salutation.mp3  (1.04 Mo)

6_juin_2021_louange.mp3 6 juin 2021 Louange.mp3  (823.47 Ko)

 

Heureux jour, celui du culte. Courageux et courageuses ceux et celles qui se sont levé.e.s pour venir louer le Seigneur en compagnie des frères et des soeurs. Courageux et courageuses de venir récolter de la nourriture pour eux-mêmes et pour ceux et celles qui ne se sont pas levé.e.s.

Sentons-nous fraternellement accueillis pour le nom de Jésus-Christ, amen.


 

Merci Seigneur de nous accueillir dans l'assemblée venue à ton appel. Merci de toutes les fois où nous avons ressenti ta présence dans le fil de nos jours.

Merci de la profondeur de nos vies que tu révèles.


Conversion, pardon, volonté de Dieu

volonte_de_dieu_7.mp3 Volonté de Dieu.mp3  (1.12 Mo)




Prière de conversion

Quand je te trouve loin et que c'est moi qui suis loin

Quand j'ai de belles pensées mais que je n'en tiens pas compte

Quand je ne sais pas dire à quelqu'un ce qu'est la Bonne Nouvelle

Quand je suis l'esclave d'une routine

Quand je me donne des ordres et que je désobéis

Pardonne moi Seigneur

 

Annonce du pardon

En vérité, en vérité, dit le Seigneur, celui qui écoute ma parole et qui croit en Celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle.

Il ne vient pas en jugement, mais il est passé de la mort à la vie.

Fondé sur cette promesse, pour le nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, à ceux qui entrent dans ce mouvement de conversion et qui croient, j'annonce ici le pardon de Dieu

 

Volonté de Dieu

Deutéronome 30:19  J'en prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre, j'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité.


 


PSAUME 113

ps_113.mp3 PS 113.mp3  (2.41 Mo)



Prière d'illumination, lectures, prédication

illumination_2.mp3 Illumination.mp3  (532.5 Ko)

predication_6_juin.mp3 Predication 6 juin.mp3  (33.33 Mo)



 

Prière d'illumination

Prions le seigneur afin qu'il nous inspire et nous permette de trouver des délices dans la Parole qu'il nous donne.

 

LECTURES

 

Lecture du verset 28 du chapitre 11 de l'évangile selon Matthieu

28 Venez à moi, vous tous qui peinez sous la charge ; moi, je vous donnerai le repos

Lecture des 2 derniers versets du chapitre 1 du livre de la Genèse et des trois premiers versets de son chapitre 2

30A tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel, à tout ce qui fourmille sur la terre et qui a souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Il en fut ainsi. 31Dieu vit alors tout ce qu’il avait fait : c’était très bon. Il y eut un soir et il y eut un matin : le sixième jour.

1 Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et toute leur armée. 2Le septième jour, Dieu avait achevé tout le travail qu’il avait fait ; le septième jour, il se reposa de tout le travail qu’il avait fait. 3Dieu bénit le septième jour et en fit un jour sacré, car en ce jour Dieu se reposa de tout le travail qu’il avait fait en créant.


 

PRÉDICATION

Aujourd'hui la prédication sera exceptionnellement thématique et ce thème sera celui du repos.

À partir de la simple question d'essayer de savoir de quel repos Jésus parle quand il lance à tous ceux qui peinent sous la charge, cette invitation: trouver le repos avec lui.

Cette invitation de Jésus, pourtant très connue n'a pas forcément été suffisament explorée. Spontanément, on s'attarde sur les destinataires de cette invitation : ceux qui ploient sous la charge, c'est à dire, à différent niveaux de courbure, tout le monde. Car vivre c'est lourd, surtout quand on en a conscience. Et cette invitation semble bonne à saisir. Et Jésus est effectivement quelqu'un qui comprend ceux à qui il parle. Qu'ils soient de son époque: des gens écrasés par les prescriptions d'une religion totalisante mais aussi par l'occupation des Romains. Leurs impots, leur surveillance, leur violence contre toute forme de rebellion. Ou que ces gens soient nous, maintenant, compagnons contemporains. En fait tous ceux et celles qui sentent la gravité peser sur eux et elles - en fait la gravité ne pèse pas sur nous mais nous aimante au sol.

Une parenthèse : c'est pour ça que nous nous appelés humains. Nous avons eu eu le privilège de nous donner notre propre nom donc les humains se sont qualifiés de gens de l'humus, du sol, de la terre, mais aussi de l'humour, de l'humidité, de l'humeur, et des droits de l'homme... Fin de la parenthèse, et retour à la gravité.

Qui d'entre nous dirait " ma vie est légère". Sauf dans une éventuel état second. Tout le monde sait et supporte la lourdeur de sa charge.

Spontanément donc, on s'attarde aux destinataires de l'invitation, mais du coup, on évite de réfléchir, de penser, d'imaginer ce "repos" dont Jésus parle. Comme si c'était évident. Le repos, c'est le repos, quel besoin aurait-on de disserter davantage ?

Et bien si justement. Pourquoi personne en fait n'arrive à trouver le repos vraiment. Oh certes, parfois, il nous est offert de récupérer. Comme toute bête de somme, l'humain a besoin de reconstituer ses forces pour reprendre son travail. Mais pourquoi, même si parfois on a l'heureuse sensation d'avoir pu "se reposer", au moment même du repos lui-même: le week-end, pour la plupart des gens, on n'arrive pas à le trouver. Je veux dire par là : on n'arrive pas à le saisir. Comme si ce repos si désiré n'existait pas. L'erreur serait simplement de croire que " le repos" est quelque chose qui existe. Comme une pomme par exemple. Venez à moi, je vous donnerai une pomme. La pomme promise, nous l'avons dans la main, elle existe, et éventuellement nous nous en repaissons. Le repos, non. Quand c'est le temps du repos, celui-ci n'est nulle part. D'où sans doute et pour beaucoup de gens, son caractère insupportable une fois que la nécessaire récupération, voire l'enfouissement dans le sommeil, a accompli son rôle.

C'est très simple :le repos n'existe pas, ou à tout le moins et en tous les cas en français, il fait semblant d'être quelque chose.

En français, repos, venu du mot "pause" (dans le sens de mettre en pause), mais aussi en grec dans ce texte, mais en hébreu, le repos veut simplement dire " cessation". C'est tout ce qu'il dit, c'est tout ce qu'il fait. Le droit au repos, c'est juste le droit à la cessation.

Quand je dis " laissez moi, je me repose", ça veut dire " laissez moi, j'applique mon droit d'avoir cessé d'interagir avec vous". Ça fait croire que cela dit autre chose, mais non. Cette croyance qu'il s'agit d'autre chose entraine nécessairement une frustration face à ce qui est un simple vide qui fait croire qu'il est un plein.

La question qui se pose donc est la suivante. Puisque "le repos" n'est rien, c'est à dire ne signifie rien d'autre qu'une cessation, qu'est ce que je vais en faire ? Et en ce qui concerne notre texte, que sera le contenu du repos que me propose Jésus à moi, l'humain, aimanté au sol, avec des vertèbres qui ne peuvent que se tasser en permanence.

Posons nous d'abord les bonnes questions. Par exemple celle, générale, qui se demande " cesser d'accord, mais cesser quoi ?" . Le travail ! C'est la réponse spontanée. Mais tout le monde ne travaille pas, dirait-on pour argumenter. Mais ce n'est pas ça le principal problème qui est plutôt "pourquoi le travail serait il toujours l'opposé du repos", en d'autres termes pourquoi, dans le meilleur des cas, et maintenant qu'on a compris le sens réel du mot, ne cesser que le travail. N'y aurait il pas d'autres choses à suspendre, à interrompre ou à cesser, peut-être même séance tenante ? Une vie familiale étouffante ? Une relation amicale et toxique quand visiblement une personne vous pompe, et sans cesse, toute votre energie, ou pourquoi pas, cesser de "penser" en permanence, cesser cette permanente bouillie de sens qui s'affaire dans votre cerveau en permanence. La méditation transcendantale propose cela parait-il, et c'est actuellement une mode chez les pasteurs protestants.

 

Cesser, suspendre, interrompre peuvent concerner beaucoup d'activités, et pas que le travail, et certains ne vivent pas leur "travail" comme devant être interrompu par exemple, mais alors que beaucoup d'autres choses dans leur existence nécessiteraient peut-être de l'être. Le repos, c'est faire un acte de cessation de quelque chose qui, en soi, ou si cette chose se produit en continu, pourrait nous détruire.

Frères et soeurs, en allant au culte, ou en le vivant sur notre site, vous faites un double acte de cessation. Le premier est évidemment celui de la cessation de votre activité professionnelle, mais à l'interieur de ce segment de temps suspendu, vous choisissez de cesser aussi par exemple, une routine familiale du dimanche, vous cessez de vous conformer à la norme du dimanche matin, ce mythe en papier glacé des publicité Ikea, ou une famille brunch à 11 heures en pyjama. On oublie que ce brunch il a fallu le préparer, et ensuite le débarrasser et en faire la vaisselle. C'est la raison pour laquelle, le culte dit aux gens, venez, et je vous donnerai le repos dispenseur de la corvée de préparation et de vaisselle qui va tarder dans l'évier avant que dimanche soir, dans la tristesse radicale, quelqu'un finisse par s'en occuper.

Mais après s'être posé de nouvelles bonnes questions, il faut aller un peu plus loin et parcourir ce texte de la Genèse, quand Dieu après avoir fait tout ce qu'il avait à faire, le 7e jour, "cesse". En hébreu, le mot est " sabat", mais pas orthographié de la même façon que le Sabbat que nous connaissons, qui renverrai plutôt au chiffre 7. Mais avouez que la proximité de ces deux termes est évidemment significative.

Dieu cesse. Nous disons qu'il se repose, et imaginons une sorte de Père Noël affalé sur son canapé. Mais nous avons tort. Le texte dit juste " qu'il cesse" . Ce qu'il fait pendant sa cessation, personne ne le sait. N'oublions pas que nous sommes ici dans le premier récit de la création dans le livre de la Genèse et que ce texte n'est pas supposé avoir une suite, car, il représente l'ensemble du temps. Sauf qu'à la fin " Dieu cesse", et il n'y a pas de 8e jour. Le second récit de la création lui s'engouffre dans la chronologie et avec l'histoire que vous connaissez, des arbres, de l'expulsion du jardin, il invente aussi l'Histoire ou du moins, s'il ne l'invente pas, il la prend en compte, alors que le premier récit semble raconter une totalité où l'ensemble de la création est appelé à croitre et à se multiplier, y compris les humains et sans doute le font il encore pendant la cessation du créateur. Ce qui fait se demander au curieux de la Bible: et si finalement, le temps que nous vivons, nous,ce temps depuis tout ce temps, n'était pas ce 7e jour, ce temps de cessation de Dieu. Ce qui expliquerait bien des choses.

En allant dans cette voie, nous pourrions trouver plus clairs les principes de base d'une spiritualité correcte, par exemple à propos de l'invitation de Jésus à trouver le repos en sa compagnie ou dans sa suivance. Mais aussi dans un secret désir de nous débarrasser des entraves dans lesquelles nous sommes, que nous nous y soyons mis, ou que nous y avons été emprisonnés. Cette rivière qui ne cesse jamais.

Il s'agirait donc, tout simplement, d'entrer dans le Temps de ce Dieu qui cesse. Participer à sa cessation, peut-être une fois par semaine, c'est recommandé dans le par le commandement le plus évoqué dans la Bible: le Sabbat, ou n'importe quand, même au coeur de notre travail - c'est quoi cette idée de découper de découper notre temps de vie en rondelles ? On peut toujours garder ce lien avec la possibilité de notre liberté qui pour les amoureux de la Bible est notre Dieu qui a cessé une certaine forme d'activité, mais dont en fait rien ne dit qu'il dorme à poings fermés. Par exemple, il n'est pas interdit de croire qu'il entend nos prières et qu'il y répond. Peut-être que si effectivement, il a arrêté son travail de création - ce qui est quand même un problème dès lors que nous avons presque fini de le détruire -il peut être disponible. Comme Jésus, avec son invitation du jour.

Cesser, c'est ce que nous faisons le jour du culte, mais il est bon d'en avoir une conscience renouvelée.

Ce que ce Seigneur sabbatique nous propose ce n'est pas "le repos", c'est simplement de nous trouver en sa présence, qui ne sera peut-être pas faite de "tout repos" mais qui en tous les cas nous permettra d'être libre. Enfin, libre. Le repos éternel, mais sans mourir.

AMEN


 


MUSIQUE

orgue_2_1.mp3 Orgue 2.mp3  (6.92 Mo)



CONFESSION DE FOI

confession_de_foi_16.mp3 Confession de foi.mp3  (2.93 Mo)

 

Je vous propose de vous unir par la foi 

à cette simple déclaration de croyances chrétiennes :

Je crois en Dieu,

il est la source,

Au-delà de toute pensée

et pourtant si proche

Nous réconciliant

avec lui, notre Dieu,

avec les autres, nos frères & sœurs,

et avec nous-même, dans une paix féconde.

En Christ nous avons connu

ce Dieu, source de vie,

À ceci tous reconnaîtrons que nous sommes ses disciples

si nous avons de l'amour les uns pour les autres.

Je crois au Saint-Esprit, 

qui rend témoignage à notre esprit que 

nous sommes tous enfants de Dieu.

Nous avons été baptisés d'un seul Esprit 

pour former un seul corps. AMEN



 


CHANT DU 45-08

all_45_008.mp3 ALL_45_008.mp3  (3.45 Mo)


Cliquer pour + de netteté
Cliquer pour + de netteté

ANNONCE OFFRANDE

Cliquer pour + de netteté Photo R. Philipoussi (rue Tournefort)
Cliquer pour + de netteté Photo R. Philipoussi (rue Tournefort)
 

VOUS VOULEZ PARLER AVEC UN PASTEUR ?

CONTACTER LA PAROISSE ?

une adresse : secretariatdupasteur [at] gmail.com

 

VOUS VOULEZ FAIRE UN DON  (déductible à 66 pc) ?

Chèque à l'ordre ACEPU PRQL à envoyer à Maison Fraternelle, trésorier, 37 rue Tournefort 75 005 PARIS


INTERCESSION

6_juin_2021_prière_d_intercession_sans_le_notre_père.mp3 Intercession  (3.69 Mo)


BÉNÉDICTION

6_juin_2021_benediction.mp3 6 juin 2021 Bénédiction.mp3  (943.88 Ko)

 

Notre Seigneur Jésus-Christ dit: “Je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix. Que votre cœur ne se trouble pas.” Allez sur le chemin de la vie, confiants dans cette parole! Le Seigneur vous bénit, vous accompagne et vous garde dans son amour.

Amen

 


ORGUE FINAL

orgue_final_1.mp3 Orgue final.mp3  (9.14 Mo)

.


Nouveau commentaire :