Menu


Les protestants des 13e et 5e arrondissements de Paris. Temple de Port Royal & Maison Fraternelle

" la page blanche"

Textes des liturgie et prédication du 27/11 par Robert Philipoussi



P.S. Krøyer Soirée d’Été sur la Plage sud de Skagen, Anna Ancher et Marie Krøyer marchant ensemble
P.S. Krøyer Soirée d’Été sur la Plage sud de Skagen, Anna Ancher et Marie Krøyer marchant ensemble
predication_du_27_novembre_2022.mp3 Prédication du 27 novembre 2022.mp3  (30.71 Mo)

predication_du_27_nov_2022.pdf Prédication du 27 nov 2022.pdf  (2.67 Mo)

SILENCE

 

PSAUME 122 (BIBLE FRANÇAIS COURANT) LECTEUR

1Chant des pèlerinages.

Je tiens les yeux levés vers toi,

Seigneur, qui as ton trône dans le ciel.

2Comme des esclaves ont leur regard fixé sur la main de leur maître,

comme une servante ne quitte pas des yeux la main de sa maîtresse,

ainsi nous levons nos regards vers le Seigneur notre Dieu,

en attendant un signe de son appui.

3Accorde-nous ton appui, Seigneur, oui, accorde-nous ton appui,

car nous n'en pouvons plus d'être méprisés;

4nous en avons plus qu'assez de l'ironie des insolents

et du mépris des arrogants.

ORGUE


 

LA SALUTATION

La grâce et la paix vous sont données
de la part de Dieu le créateur
en Jésus le Christ notre Sauveur.

voici le culte qui fait renaître en nous l'évidence,
voici ce temps où Dieu nous précède
et où il nous invite au calme et à l'écoute.

Toi qui es au milieu de nous, accorde-nous de te reconnaître, de t’écouter et de te chanter notre joie.

 

Je vous invite à vous relever pour chanter...

 

CHANT 101 Je viens  chanter, strophes 1, 2, 3 page 119

LA LOUANGE

Nous sommes celui ou celle auquel tu dis:
«
Je marcherai devant toi,
J'aplanirai les chemins accidentés,
Je romprai les portes de bronze,
Et je briserai les verrous de fer.
Je te donnerai des trésors cachés, des richesses enfouies

CHANT 101 Je viens  chanter, strophes 4, 5 page 119

Vous pouvez vous rassoir.


 


 

LA PRIÈRE DE CONVERSION (ensemble)

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur,
...Seigneur qui subsiste?

Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l'homme te respecte.

J'espère le Seigneur de tout mon souffle,
je l'espère, et j'attends sa parole.

CHANT 31-07 strophe 1 page 312

L'ANNONCE DU PARDON

Voici ce que nous dit l'Éternel :

Même si les montagnes s’effondraient, même si les collines chancelaient,

ma bonté pour toi ne faiblira pas et mon alliance de paix ne sera pas ébranlée,

car je t’aime d’un amour éternel” (Es 54, 10) et je te consolerai comme une mère console son enfant (Ésaïe 66:13)

En Christ, l'Éternel notre Dieu se penche vers nous et nous dit :

Mon enfant,

tes péchés sont pardonnés,

ta foi t'as sauvée,

Avance en paix.

CHANT 31-07 strophe 2 page 312

Je vous invite à vous relever pour entendre l'expression de la volonté de Dieu.

L'EXPRESSION DE LA VOLONTÉ DE DIEU (LECTEUR)

DEUTÉRONOME 6.2-6 2afin que tu craignes le SEIGNEUR, ton Dieu, en observant, tous les jours de ta vie, toi, ton fils et le fils de ton fils, toutes ses prescriptions et tous ses commandements, ceux que j’institue pour toi, et que tes jours se prolongent. 3Tu écouteras donc, Israël, et tu veilleras à mettre en pratique, afin que tu sois heureux, que vous vous multipliiez et deveniez très nombreux, comme te l’a dit le SEIGNEUR, le Dieu de tes pères, dans ce pays ruisselant de lait et de miel.

4Ecoute, Israël ! Le SEIGNEUR, notre Dieu, le SEIGNEUR est un. 5Tu aimeras le SEIGNEUR, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. 6Ces paroles que j’institue pour toi aujourd’hui seront sur ton cœur. CHANT 31-07 strophe 3 page 312

Vous pouvez vous rassoir.

LA PRIÈRE D'ILLUMINATIONPSAUME 119.97-106 (LECTEUR)

97Combien j’aime ta loi !Je la médite sans cesse.98 Ton commandement me rend plus sage que mes ennemis,car je l’ai toujours avec moi.99J’ai plus de bon sens que tous mes maîtres,car ce sont tes préceptes que je médite.100J’ai plus d’intelligence que les vieillards,car je garde tes directives.101Je retiens mes pieds loin de toute voie mauvaise,pour observer ta parole.102Je ne m’écarte pas de tes règles car c’est toi qui me les enseignes.103Que tes paroles sont douces à ma bouche,plus que le miel à mon palais !104Par tes directives je deviens intelligent aussi je déteste toute voie de mensonge.105Ta parole est une lampe pour mes pieds,une lumière pour mon sentier.106Je le jure, et je m’y tiendrai :j’observerai les règles de ta justice.


 

LES LECTURES LECTEURS

ROMAINS 13 (BIBLE FRANÇAIS COURANT)

11Prenez cela d'autant plus au sérieux que vous savez en quel temps nous sommes: le moment est venu de vous réveiller de votre sommeil. En effet, le salut est plus près de nous maintenant qu'au moment où nous avons commencé à croire. 12La nuit est avancée, le jour approche. Rejetons donc les actions qui se font dans l'obscurité et prenons sur nous les armes qu'on utilise en pleine lumière. 13Conduisons-nous honnêtement, comme il convient à la lumière du jour. Gardons-nous des orgies et de l'ivrognerie, de l'immoralité et des vices, des querelles et de la jalousie. 14Revêtez-vous de tout ce que nous offre Jésus-Christ le Seigneur et ne vous laissez plus entraîner par votre propre nature pour en satisfaire les désirs.


 

ESAIE 2

1 Paroles d'Esaïe, fils d'Amots, ce qu'il a vu au sujet de Juda et de Jérusalem.

2 Dans la suite des temps,

la montagne de la maison du Seigneur

sera établie au sommet des montagnes ;

elle s'élèvera au-dessus des collines,

et toutes les nations y afflueront.

3 Une multitude de peuples s'y rendra ; ils diront :

Venez, montons à la montagne du Seigneur,

à la maison du Dieu de Jacob !

Il nous enseignera ses voies,

et nous suivrons ses sentiers.

Car de Sion sortira la loi,

de Jérusalem la parole du Seigneur.

4 Il sera juge entre les nations,

il sera l'arbitre d'une multitude de peuples.

De leurs épées ils forgeront des socs de charrue,

de leurs lances des serpes :

une nation ne lèvera plus l'épée contre une autre,

et on n'apprendra plus la guerre.


 


 

MATTHIEU 24

37 En effet, comme ont été les jours de Noé, ainsi sera l'avènement du Fils de l'homme. 38En effet, aux jours qui précédèrent le déluge, les gens mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche ; 39et ils ne se doutèrent de rien jusqu'à ce que le déluge vienne et les emporte tous ; il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme. 40Alors, de deux hommes qui seront aux champs, l'un sera pris et l'autre laissé ; 41de deux femmes qui moudront à la meule, l'une sera prise et l'autre laissée.

42 Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra.

43 Sachez-le bien, si le maître de maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne permettrait pas qu'on fracture sa maison. 44C'est pourquoi, vous aussi, soyez prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure que vous ne pensez pas.


 

ORGUE ASSEZ BREF


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 

LA PRÉDICATION

C'est pourquoi, vous aussi, soyez prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure que vous ne pensez pas.

D'abord, si vous le permettez, quelques explications. Ensuite, nous parlerons de l'injonction à veiller et à se tenir prêts.

L'expression " le Fils de l'homme", ou de l'humain, apparait 70 fois dans le nouveau testament, et cela exclusivement par la bouche de Jésus, et toujours à la troisième personne. " Quand il viendra". L'interprétation générale considère que Jésus parle de lui-même, mais techniquement, comme on dit, ce n'est pas exact. Il parle " du Fils de l'Homme" . Jésus se prend-il pour , se condidère-t-il comme le Fils de l'Homme? Et préfèrerait -il, avec son supposé manque d'explicicité, laisser à croire et à penser, à décider pour soi? La foi doit elle s'intercaler dans un " suggéré", ou, dans un "non dit" pour être de la foi authentique? Ou lui faudrait-il, à cette foi, de l'explicite pour être assurée, ou rassurée? Le Fils de l'Homme, c'est moi, je suis le Fils de l'Homme. Ou alors Jésus, ne pensait pas être le Fils de l'Homme.

Dans la même perpective, Jésus ne dit jamais " je suis le christ". C'est le peuple qui l'appelle ou reconnait ainsi. Est ce le propre de la foi, finalement, de nommer ce qui n'est pas dit? Jésus "est-il" le Christ, ou a t il été fait le Christ par le peuple? Y a t-il une différence?

Cela dit, et exclusivement dans l'évangile de Jean, Jésus dit un nombre considérable de "je suis", mais ce sont autant de métaphores : je suis le pain, la lumière, la porte, le bon berger, la résurrection et la vie, le chemin la vérité la vie, le vrai cep. N'oublions pas que l'évangile de Jean a été composé bien après les trois autres, et ce laps de temps a permis des élaborations plus fines autour de la personne de Jésus. Néanmoins, ce ne sont que des métaphores, qu'il est donc difficile de transformer en dogme, puisque par exemple, si Jésus est la Porte, il n'est paradoxalement pas "une porte", car ce ne voudrait rien dire. La métaphore empêche la fixation du discours religieux.

Mais le Christ, et le Fils de l'Homme ne sont pas des métaphores, ce sont des figures attendues, pour les derniers temps, pour les derniers jugements.

Le Fils de l'Homme n'est pas exactement le Christ, même si les deux figures ont été superposées. La première mention de cette figure se trouve dans le livre de Daniel. C'est le vainqueur des puissances mondaines. La royauté universelle lui est remise. Fin des temps.

Mais on trouve cette figure aussi dans les paraboles du livre d'Hénoch, composé entre le 3e et le1er siècle avant notre ère. Un livre apocryphe qui n'a jamais été reconnu par les juifs ou les chrétiens. Mais sans nul doute, Jésus, et en tous les cas, les auteurs des évangiles, le connaissaient, et pour qu'il y ait autant de références; ce livre devait être très lpopulaire. C'est notre angle mort pour interpréter ce type de textes.

Mais ce livre, vous pouvez le lire, il est disponible sur internet, et une copie, donnée à Louis XV est conservée à la B.N.F. Mais je doute que sa lecture vous transporte.

J'aurais pu ne pas vous raconter tout cela, mais je pense que c'est important de remettre un peu de contexte, ne serait ce que pour ne pas tomber la tête première dans des interprétations convenues, et aussi, pour se laisser une chance d'avoir la foi et le courage de faire soi-même un acte de nomination de Jésus, c'est à dire, de confesser sa propre foi.


 

C'est pourquoi, vous aussi, soyez prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure que vous ne pensez pas.

La mention de la veille, de la nécessité d'être prêt est très fréquente dans le nouveau testament. Et dans cette période de l'avent, qui fête comme vous le savez, non pas l'attente de Noël, ça c'est venu après, mais l'attente de la Venue ou du retour du Christ, donc une période qui s'enracine dans les premiers ages du christianisme. Dans ce temps de l'AVENT, d'adventus, qui signifie venue ou retour, les textes proposés parlent beaucoup de la veille et de se ternir sur ses gardes, et de ne pas dormir, non pas en tant qu'individu évidemment, mais en temps que communauté, ou église.


 

D'où, la veillée de Noël, qui n'est pas simplement un temps festif et folklorique, mais qui s'enracine dans des temps devenus obscurs pour nous aujourd'hui où les premiers chrétiens considéraient qu'il faillait surtout ne pas relâcher la pression, être sans cesse vigilants, au cas où, non pas un enfant naitrait, mais au cas où le Fils de l'Homme, ou le Christ viendrait ou reviendrait dans toute sa puissance et sa gloire, après un temps d'effervescence et de tribulation.

D'où aussi toutes ces impulsions de réveils, qui ont marqué l'histoire de l'église et aussi notre protestantisme, qui selon certains, a tendance à sans cesse se rendormir.

Certes, l'invention au 5e siècle de la fête de Noël a en quelque sorte, écrasé cette attitude permanente, puisque le sauveur s'est mis à revenir à date fixe, précédé par une mise en scène liturgique de l'attente, ce qui n'avait plus grand chose à voir. L'église lorsqu'elle a institué Noël a acté qu'elle ne croyait plus que les temps dans lesquels elle vivait étaient les derniers. Ce n'était encore une fois pas la fin de l'histoire.

C'est pourquoi, j'en arrive à considérer que Noël n'est pas la fête de la naissance du sauveur du monde, car ce monde n'est pas sauvé, mais en quelque sorte, une vraie prière, sous la forme d'un enfant, pour que ce sauveur vienne ou revienne enfin et nous sauve. Elle est la fête du renouvellement de l'espoir, quand Dieu nous dit, à date fixe " Je suis un enfant", rien n'est perdu.

Enfin, je voudrais vous dire quelque chose que j'ai remarqué et qui franchement à la fois me séduit et me perturbe, et que je voudrais partager avec vous. Une chose à la fois simple et complexe.

Cette injonction à la vigilance, à la veille, parle à chacun de nous. Et ce même si nous ne croyons pas à la venue du fils de l'homme ou au retour du Christ. On sent que c'est important. Malgré tout. Je me suis dit: mais pourquoi cela nous parle autant? La réponse était devant mes yeux et dans mon sang et dans L’ADN de tout être vivant depuis la création de la vie. Cette injonction parle à chacun de nous, puisqu'elle parle de chacun de nous. Nous ne faisons que ça, veiller. Toute notre vie, jamais notre cerveau ne s'arrête d'observer, d'analyser, de comprendre, y compris en tache de fond, y compris pendant que nous dormons, et même dans la folie, nous veillons, puisque nous sommes comme cela. Notre cerveau mais tout notre corps est une veilleuse. Nous sommes ça, des veilleurs. Et pourquoi, sommes nous ainsi? Tout simplement parce que la vie est dangereuse, et que nous ne savons ni le jour ni l'heure de rien, non seulement de notre mort, (et ce même si nous la programmons, rien ne dit que nous arriverons à temps), mais nous ne savons pas non plus , je veux dire comme un vrai savoir, pas une probabilité plus ou moins grande, ce qu'il arrivera demain, ou ce soir. L'agenda, traduction du latin : " les choses devant être faites" n'est en réalité qu'une page blanche, ou un gouffre inexploré.

Et c'est pour cela que nous sommes toujours en veille, parce que c'est complexe de jamais rien savoir. Seules la veille, mais aussi la confiance (autre nom de la foi) nous permettent de tenir dans cette condition humaine où tout, tout le temps, peut arriver.

Donc, en somme, je finis par simplement par m'avouer que, lorsque Jésus dit: C'est pourquoi, vous aussi, soyez prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure que vous ne pensez pas. M'avouer que j'entends que là, il parle de la réalité de mon existence et qu'en fait, cette réalité, il me la révèle, il me révèle que ma vie est apocalyptique. Je ne donc peux que veiller, et seule la confiance me sauve de la terreur de la page blanche ou du gouffre inexploré.

Quand je comprends ce en quoi consiste être chrétien, c'est profondément quand je comprends que je suis un être vivant.


 


 

AMEN.


 


 


 

ORGUE


 


 


 


 

LA CONFESSION DE FOI (ensemble) LECTEUR

Eclairés et rassemblés par la Parole de Dieu, nous affirmons notre foi :

Je crois en Dieu, Le Seigneur qui est, qui était et qui vient.

Je crois notre histoire habitée, soulevée, fécondée par le Seigneur vivant.

Dans sa Parole, heureuse nouvelle, dans les signes de l’eau et du pain, dans les cris du pauvre et de l’affamé, dans les gestes du prisonnier et du rejeté, Il m’attend, Il me parle, mystérieux visiteur, dont le souffle de vie me fouette le visage. Avec mes frères et mes sœurs, je sais qu’Il habite notre aujourd’hui.

Je crois, dans le bruissement du monde, entendre les coups qu’Il frappe à la porte, discerner les pas silencieux de celui qui vient.

Car Il vient, celui-là qui rompt tous les destins et ouvre les chemins, qui désarme toutes les résignations et suscite les responsabilités.

J’attends le Vivant, dont la résurrection a nom Espérance.

Je crois au Seigneur, celui d’aujourd’hui, d’hier et de demain. Amen

CHANT 31-17 les 3 strophes page 326

LE PARTAGE DES NOUVELLES ET L'OFFRANDE

LA PRIÈRE D'INTERCESSION LECTEUR

nous te remercions de nous avoir adressé ton appel, parce que cet appel a donné un sens nouveau à nos vies, et parce que, dans ton plan d’amour pour ce monde, tu nous as assigné une place où nous pouvons servir. Aide-nous à discerner et à comprendre ce que tu as accompli dans le monde, pour que nous désirions avec ardeur y participer, que nous sachions faire aujourd’hui que ce que nous n’avons pas su faire hier.

Montre-nous dans nos vies quelles sont les vraies questions, ce qui devrait être premier, ton dessein d’accorder à tous les hommes la guérison intérieure et la paix. Nous implorons tout spécialement ton aide pour ceux à qui il semble impossible ou insoutenable de placer leur confiance en toi. Augmente notre amour, non seulement pour nos frères chrétiens, mais pour notre proche, quel qu’il soit.

Fais de nos églises des églises pour les autres. Montre-nous comment vivre une vie plus conforme à ta volonté.

Et tous nos cœurs, unis dans la confiance élèvent vers toi, dans la communion de l’Église universelle, cette prière : notre père

Exhortation Bénédiction

Enoch, 10, 19-22

Que les oppresseurs soient enlevés de la face de la terre.

20. Que le mal soit anéanti !

21. Mais que la plante de la justice et de l’équité refleurisse, et devienne un gage de bénédiction.

22. Car la justice et l’équité doivent refleurir avec la joie pour des temps sans fin.

 

Le Seigneur vous bénit et nous garde. Le Seigneur fait resplendir sur vous sa lumière et vous accorde sa grâce. Le Seigneur tourne sa face vers vous et vous donne la paix!

 

 

ORGUE

 

 

.


Nouveau commentaire :