Menu
Les protestants des 13e et 5e arrondissements de Paris. Temple de Port-Royal (cultes tous les dimanches 10H30) & La Maison Fraternelle (cultes tous les dimanches à 18H30 (hors vacances)

PREDICATION AUDIO DU CULTE DU 2 NOVEMBRE 2014, Maison Fraternelle



TEXTE DU JOUR :

 

Juges 6.1-24  (traduction Nouvelle Bible Segond)


 

1Les Israélites firent ce qui déplaisait au SEIGNEUR ; le SEIGNEUR les livra à Madiân pour sept ans.

2Madiân fit sentir son pouvoir à Israël. C’est à cause de Madiân que les Israélites aménagèrent dans les montagnes les crevasses, les grottes et les endroits escarpés. 3Quand Israël avait semé, Madiân, Amalec et les fils de l’Orient l’attaquaient. 4Ils dressaient leur camp contre lui, détruisaient la production du pays jusque vers Gaza et ne laissaient en Israël ni vivres, ni petit bétail, ni bœufs, ni ânes.

5Quand ils se mettaient en campagne avec leurs troupeaux et leurs tentes, ils arrivaient comme une multitude de criquets : ils étaient innombrables, eux et leurs chameaux ; ils venaient dans le pays pour le ravager.

6Israël fut très affaibli par Madiân, et les Israélites crièrent vers le SEIGNEUR.

7Lorsque les Israélites crièrent vers le SEIGNEUR au sujet de Madiân, 8le SEIGNEUR envoya un prophète aux Israélites. Il leur dit :

Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d’Israël : Je vous ai fait monter d’Egypte et je vous ai fait sortir de la maison des esclaves. 9Je vous ai délivrés de la main des Egyptiens et de la main de tous vos oppresseurs ; je les ai chassés devant vous et je vous ai donné leur pays. 10Je vous ai dit : « Je suis le SEIGNEUR (YHWH), votre Dieu. Vous ne craindrez pas les dieux des Amorites dont vous habitez le pays. » Mais vous ne m’avez pas écouté.

11Puis le messager du SEIGNEUR vint s’asseoir sous le térébinthe d’Ophra, qui appartenait à Joas l’Abiezrite. Gédéon, son fils, battait du froment au pressoir pour le mettre à l’abri de Madiân. 12Le messager du SEIGNEUR lui apparut et lui dit : Le SEIGNEUR est avec toi, vaillant guerrier !
13Gédéon lui dit : Pardon, mon seigneur, mais si le SEIGNEUR est avec nous, pourquoi tout cela nous est-il arrivé ? Où sont tous ses actes étonnants que nos pères nous racontent, quand ils disent : « Le SEIGNEUR ne nous a-t-il pas fait monter d’Egypte ? » Maintenant, le SEIGNEUR nous a délaissés, il nous a livrés à Madiân !
14Le SEIGNEUR se tourna vers lui et dit : Va, avec cette force que tu as ; tu sauveras Israël de la main de Madiân ; n’est-ce pas moi qui t’envoie ? 15Il lui répondit : Pardon, mon seigneur, mais avec quoi sauverais-je Israël ? Ma phratrie est la plus faible en Manassé, et je suis le plus petit dans ma famille ! 16Le SEIGNEUR lui dit : Je serai avec toi, et tu battras Madiân comme un seul homme. 17Il lui répondit : Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, je t’en prie, montre-moi par un signe que c’est bien toi qui me parles. 18Ne bouge pas d’ici, je t’en prie, jusqu’à ce que je revienne auprès de toi, que j’apporte mon offrande et que je la dépose devant toi. Il dit : Je resterai jusqu’à ce que tu reviennes. 19Gédéon alla préparer un chevreau et fit avec un épha de farine des pains sans levain. Il mit la viande dans une corbeille et le jus dans un pot, puis il les lui apporta sous le térébinthe. 20Le messager de Dieu lui dit : Prends la viande et les pains sans levain, dépose-les sur ce rocher et répands le jus. Il fit ainsi. 21Le messager du SEIGNEUR avança l’extrémité du bâton qu’il avait à la main et toucha la viande et les pains sans levain. Alors du rocher monta un feu qui dévora la viande et les pains sans levain. Et le messager du SEIGNEUR disparut de sa vue. 22Gédéon vit que c’était le messager du SEIGNEUR. Alors Gédéon s’exclama : Ah ! Seigneur DIEU ! J’ai donc vu le messager du SEIGNEUR face à face ! 23Le SEIGNEUR lui dit : Sois tranquille, n’aie pas peur ; tu ne mourras pas. 24Gédéon bâtit là un autel pour le SEIGNEUR et l’appela Adonaï-Shalom (« YHWH est tranquillité »). Il est encore à Ophra l’Abiezrite, jusqu’à ce jour.  

predication_juges_6_1_24__2_11_2014_mf.mp3 Prédication Juges.6:1-24 -2:11:2014 MF.mp3  (14.56 Mo)


COMPLEMENT

.